Nous connaissons déjà le Brexit et voilà maintenant qu’on parle du Polexit !

Le conflit entre la Pologne et l’Union européenne ne cesse de s’envenimer. Et ce, à cause d’une rumeur qui court dernièrement sur un éventuel Polexit. D’après certains membres du Parlement européen, il pourrait se produire éminemment.

On se pose donc tous la question suivante sur l’éventuel Polexit:

Est-ce que la Pologne souhaite toujours garder son appartenance à l’Union européenne ?

Le rebondissement récent qui l’oppose à la capitale belge a fait réagir l’UE et annonce un éventuel Polexit comme ce fut le cas avec le Brexit britannique. Alors, allons-nous vers un Polexit ? C’est ce qu’on va essayer de découvrir dans cet article.

Polexit, une décision inattendue !

D’après les juges polonais, la décision finale appartient à la Constitution nationale. Cela dit, la base de l’UE donne le dernier mot au droit national, et c’est à tous que s’imposent les arrêts de la justice européenne. C’est pourquoi la décision qu’a prise la Pologne est considérée comme inattendue et explosive.

À cet effet, la situation devient encore plus compliquée entre Bruxelles et la Pologne. D’autant plus que cela fait plusieurs années que ces derniers s’opposent à propos de l’indépendance de la justice polonaise.

D’ailleurs, l’Union européenne n’est pas en accord avec les réformes judiciaires provenant du parti conservateur nationaliste Droit et Justice, qui, d’après Bruxelles, représentent une menace pour l’état du droit et la démocratie dans le pays.

Une réaction rapide de la Commission européenne.

Par le biais de son commissaire Didier Reynders, la Commission européenne n’a pas tardé à réagir.

Ce qui est en train d’arriver actuellement, c’est la remise en question de certains principes qui sont le fondement de notre union. Ceux-ci justifient ainsi les décisions de la Commission européenne qui représente le gardien des traités. Nous utiliserons tous les moyens nécessaires afin que les principes soient de nouveau respectés.

Une telle réaction immédiate et rapide du représentant de la Commission n’est pas habituelle, ce qui prouve que la situation est grave. 

Toutefois, il est avant tout important d’attendre la réponse ou la réaction de l’État polonais. Bruxelles quant à elle n’a toujours pas donné à la Pologne sa part qui concerne le plan de relance anti-covid de 23 milliards d’euros.

Est-ce une manœuvre pour pousser l’État polonais à réagir ? Les Polonais représentent un grand choix politique, selon un diplomate qui a affirmé ceci : « leur contradiction réside dans le fait qu’ils souhaitent avoir une souveraineté nationale complète tout en ayant l’argent européen. A un moment, il faut choisir entre les deux ».    

Dirigeons-nous vers un Polexit ?

Ce conflit peut causer le retrait de la Pologne de l’Union européenne, ce qui risque d’affecter la stabilité de cette communauté de gouvernements.

Le vice-président du parlement « Ryszard Terlecki » a proposé des « alternatives drastiques  » dans le conflit opposant l’UE et la Pologne, en déclarant : « Les Britanniques ont montré leur inconvenance par rapport à la dictature de la bureaucratie de Bruxelles. Ils se sont donc retirés ». Toutefois, la majorité des Polonais se montrent enthousiastes à l’égard de l’UE, car pas moins de 80% d’entre eux veulent maintenir leur appartenance à celle-ci qui leur a accordé plusieurs milliards d’euros de subventions, ce qui a grandement contribué au développement de leur pays.