De nos jours, devenir suisse reste l’ultime solution pour les personnes au forts revenues. La confédération helvétique reste un pays très convoité pour sa diversité et ses avantages fiscaux. Tant au niveau culturel, professionnel et scolaire que paysagé, il y en a pour tous les goûts.

La Suisse est véritablement un Eldorado pour ceux qui cherche à s’installer au pays de l’horlogerie, des banques et du chocolat.

Conjoint d’un ressortissant suisse.

Si vous êtes marié(e) à un ressortissant suisse, vous pouvez utiliser le processus simplifié de naturalisation. Toutefois, il faut  que votre conjoint(e) détienne  la nationalité suisse au moment de votre mariage. Pour cette catégorie, les années de mariage sont les plus pertinentes.

La loi établit une distinction entre les personnes qui vivent en Suisse et celles qui vivent en dehors de la Suisse. Si vous résidez en Suisse, vous devez fournir une preuve de résidence en Suisse pour un total de cinq ans. Y compris l’année précédant le dépôt de votre demande. De plus, vous devez avoir vécu dans une union conjugale ou un mariage légal avec votre conjoint pendant trois ans. Vous pouvez également demander la citoyenneté suisse  si vous vivez à l’étranger avec votre conjoint suisse. Dans ce cas, vous devrez vivre ensemble pendant au moins six ans et fournir la preuve que vous entretenez des liens étroits avec la Suisse.

Lire sur le mème sujet : Les « Golden Visas »: immigrez en Europe !

Vous êtes enfant d’une personne naturalisée.

Si l’un de vos parents a obtenu la citoyenneté suisse par naturalisation alors que vous étiez mineur, vous pouvez demander la naturalisation via le processus simplifié avant d’avoir 22 ans. Un séjour minimum en Suisse de cinq années au total doit être prouvé, y compris les trois années précédant la demande de citoyenneté.

Enfant né à l’étranger de parent suisse.

Si l’un de vos parents a la nationalité suisse, vous pouvez demander à devenir suisse si la déclaration n’a pas déjà été faite à votre naissance. Par exemple que votre mère avait la nationalité suisse au moment de votre naissance ou l’avait déjà détenue,

Ressortissant étranger de troisième génération.

Pour demander la naturalisation facilitée en tant qu’enfant de troisième génération, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Avoir au moins un de vos grands-parents né en Suisse ou démontré qu’il a acquis un droit de séjour en Suisse.
  • Au moins un de vos parents ayant obtenu un permis de séjour (permis C). Ou a résidé en Suisse pendant au moins 10 ans et a terminé au moins 5 ans de scolarité obligatoire en Suisse.
  • Vous êtes né en Suisse et titulaire d’un permis de séjour permanent (permis C). Ou bien vous avez terminé au moins cinq années de scolarité obligatoire en Suisse.
  • Lors de cette demande, vous devez être âgé de moins de 25 ans.

Aperçu du processus pour devenir suisse quand on vit à l’étranger.

Vous devrez faire votre demande à la délégation suisse compétente de votre lieu de résidence. Celle-ci transmettra le dossier au Secrétariat Fédéral aux Migrations (SEM). Si vous résidez en Suisse, votre demande doit être adressée directement au SEM de Berne.

Contrairement à la procédure ordinaire de naturalisation, la décision dans ce cas n’appartient qu’à la Fédération. Ce n’est qu’une fois la décision définitive rendue que le demandeur peut remplir la demande auprès de sa commune locale. De ce fait, le passeport et la carte d’identité suisses pourront être délivrés.  Le traitement des demandes en attente auprès des autorités fédérales peut prendre de 12 à 30 mois.

Les coûts globaux reviendront également beaucoup moins chers par rapport à une demande ordinaire. Neanmoins, chaque scénario ci-dessus a des coûts différents. En moyenne, les coûts sont d’environ 900 CHF pour les adultes et 650 CHF pour les mineurs.