Créé en 1810, cet événement n’est plus à présenter ; il est une institution en  Allemagne sous la forme d’un festival hors du temps. Sa renommée mondiale attire chaque année près de 6 millions de visiteurs sur 16 à 18 jours en fonction du calendrier. La fête de la bière allemande est tellement populaire que depuis quelques années, d’autres pays tels que l’Espagne, l’Italie ou encore la France, la célèbrent avec la collaboration de la marque Paulaner ; qui n’est autre que la bière la plus bue lors de l’Oktoberfest. Hélas, l’événement devant se dérouler du 18 septembre au 03 octobre prochain sera à nouveau annulé.

Bien plus qu’une fête, c’est un rendez-vous incontournable dans le monde des brasseurs.

L’ Oktoberfest se veut convivial et depuis 1933 c’est une véritable procession qui ouvre les festivités avec le traditionnel défilé des taverniers tirés avec leurs tonneaux (vides de nos jours) par des attelages parés de la couleur de leur propre brasserie. Ce cortège en guise de cérémonie d’ouverture est lancé le samedi à 12h, est mené par une jeune fille déguisée en moine, symbole de la ville et il n’est pas rare que des orchestres de Guggenmusik soient de la partie. S’ensuivra la mythique ouverture du premier tonneau et ses célèbres paris quant aux nombre de coups de maillets donnés avant que la bière ne se mette à couler. Le lendemain s’ensuivra le défilé costumé qui se déroule sur 7 km avec plus de 8000 participants et environ 250.000 spectateurs.

Chacun y va de son habit folklorique ou de son déguisement et tous jouent le jeu afin de donner un caractère traditionnel très réaliste à la fête de la bière. Le festival apporte son lot de distractions en plus de ses tavernes sous tentes dans le but de faire venir un public très large. Des orchestres sont présents chaque jour et des attractions, telle une fête foraine, sont là pour divertir davantage les visiteurs sur environ 42 hectares. Montagnes russes, grande roue, shows en tous genres et carrousels se sont fait une place dans ce milieu d’un prime abord destiné aux adultes.

Lire aussi: Les  »Goldens Visas »: immigrez en Europe!

La fête de la bière n’échappe pas à la crise sanitaire.

Hélas, l’événement fait également les frais de la pandémie subit par le monde entier. Cette année encore, tout comme l’édition 2020, le festival est annulé. En effet, le ministre-président bavarois Markus Söder estime que l’avenir est trop incertain en ce qui concerne la pandémie et ce, malgré une amélioration de la situation sanitaire en Allemagne. Si une nouvelle vague devait apparaitre cela serait prendre le risque de créer un nouveau super-cluster et un contexte chaotique sachant qu’un tiers des visiteurs vient de l’étranger.

Des retombées économiques catastrophiques

L’annulation de l’édition 2020 de la fête de la bière était la première depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est 12.000 emplois, dont 1600 serveurs qui ne seront pas reconduits. Avec une perte sèche d’environ 840 millions d’euros de bénéfices, c’est tout de même 1,2 milliard d’euros de retombées économiques qui ne rentreront pas les caisses. Au-delà de l’aspect monétaire, la fête de la bière, comme tous les autres événements institutionnels manquent terriblement aux populations de manière générale. Un besoin de pouvoir vivre à nouveau normalement est dans tous les esprits et reste un vœu commun. Il ne reste plus qu’à espérer pour les festivaliers et les organisateurs que « le vent tourne » en ce qui concerne la crise Covid et qu’un avenir meilleur se profilera prochainement pour tous.