Raffaele Imperiale, le violoncelle napolitain également nommé, est une figure emblématique du narcotrafic en Italie. Activement recherché depuis plus de 6 ans, sa cavale a récemment pris fin le 25 août 2021 à Dubaï, d’après les autorités italiennes ainsi qu’interpol. Mais qui est vraiment Raffaele Imperiale ? Et comment s’est déroulé son arrestation ? Découvrez toute l’actu du moment !

Rétrospection sur Raffaele Imperiale : le violoncelle de la drogue italienne

Raffaele Imperiale est un dealer de drogue et narcotrafiquant faisant partie de la mafia la plus dangereuse d’Italie : le clan Amato-Pagana localisé au niveau de Camorra, petite province napolitaine.

Après avoir quitté le pays de son enfance en 1990, ce fan de violoncelle se dirige vers Amsterdam, capitale où la drogue n’est pas si controversée, pour rejoindre par la suite un gang réputé de drogue néerlandais. C’est ainsi qu’il jette son dévolu sur un marché particulièrement lucratif à savoir : la vente et commercialisation de cocaïne.

- Annonce Sponsorisée -pekka + rouler sans vrille

Mais ce n’est pas tout, Raffaele Imperiale est également connu pour ses nombreuses activités liées à la drogue, à l’image de :

  • La vente d’ecstasy sous forme de comprimés ;
  • La commercialisation en masse de cocaïne ;
  • La vente d’héroïne.

Il parvient par ailleurs, à importer d’importantes quantités de drogue un peu partout dans le pays pour diversifier son marché par la suite à l’internationale, tout en gérant plusieurs fonds et projets d’investissements ainsi que des restaurants réputés dans la région.

Raffaele en quête de marchés toujours aussi lucratifs, se tournent vers un nouveau secteur : le vol d’œuvres d’art. Deux célèbres œuvres de Van Gogh ont effectivement été retrouvées en 2016 à son domicile au moment de son arrestation.

A noter que ces dernières avaient été déclarées volées entre les années 2001 et 2002, soit 14 ans auparavant au musée néerlandais Van Gogh.

Lire aussi: La Grèce reçoit une enveloppe de 21 milliards d’euros de la Commission européenne.

Arrestation et extradition d’Imperiale

Le violoncelle et baron de la drogue n’a pas été arrêté seul ce 25 août. En effet selon les autorités de Dubaï où ce dernier résidait, Raffaele était aux côtés de son associé et bras droit.

Ayant fui au sein des pays du Golfe depuis 2016, Imperiale vivait selon la police locale, sous une fausse identité dans un coin perdu et en hauteur afin de surveiller les moindres mouvements suspects.

Cela n’a tout de même pas empêché la police de débarquer à son domicile et de saisir plusieurs objets de valeurs dont :

  • Des sommes extravagantes d’argent ;
  • Plusieurs modèles de montres de luxe ;
  • Des tableaux et œuvres d’art volées valant des centaines de milliers d’euros.

Travaillant en coordination avec Interpol mais aussi Europol, la police locale de Dubaï est en train de finaliser les dernières formalités et de retenir par la même occasion plusieurs pièces à conviction pour pouvoir extrader Imperiale au niveau de son pays d’origine.

La procédure administrative devrait prendre quelques jours, avant que ce dernier ne puisse être jugé et incarcéré en Italie.

Son bras droit quant à lui « Raffaele Mauriello » devra lui aussi suivre son acolyte. Ce dernier est notamment accusé de meurtres et de la préparation de nombreux assassinats.