L’Union Européenne peut réserver de nombreuses surprises et il est important de s’intéresser à son fonctionnement. Parmi les formalités les plus essentielles, il est possible de citer celle de l’espace Schengen.

Ce dernier comporte ses propres normes et plusieurs pays en sont concernés. Alors, que faut-il savoir à propos de l’espace Schengen ? Qu’est-ce qui y est autorisé et interdit ? Et surtout, quels sont les pays membres ?

Qu’est-ce que l’espace Schengen ?

L’intégration européenne possède de très nombreuses réalisations, dont l’espace Schengen qui est l’une des plus concrètes et des mieux respectées. Il s’agit d’un projet européen ayant vu le jour en 1995, et depuis, il met en avant le principe de libre circulation des personnes.

- Annonce Sponsorisée -pekka + rouler sans vrille

En effet, grâce à cette mesure, les contrôles des passeports à l’intérieur de l’espace Schengen sont supprimés. Ceci étant dit, il est tout de même important de garder en tête que ce principe ne concerne en priorité que les citoyens européens, c’est-à-dire ceux qui résident dans l’un des pays se situant dans cet espace.

Cette suppression de contrôle autorise de nombreuses choses, car les citoyens européens peuvent, grâce au principe de l’espace Schengen, vivre, étudier, travailler, partir à la retraite… dans n’importe quel pays européen faisant partie de cet espace.

Comme il est donc possible de le constater, il s’agit d’un avantage considérable. Ceci étant dit, il est important de résister que tous les pays membre ont des règles à respecter.

En effet, un État de l’espace Schengen peut rétablir les contrôles à ses frontières à condition que l’ordre public ou la sécurité nationale soient atteints. Dans ce cas, cette mesure ne doit pas dépasser les six mois et il est nécessaire de consulter les autres États de l’espace Schengen.

La volonté de repasser aux contrôles aux frontières est justifié, car il permet de lutter contre de nombreux fléaux tels que la crise migratoire, les attentats ou la crise sanitaire. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que les frontières extérieures sont soumises à des contrôles renforcés.

Lire aussi: Le pacte vert pour l’Europe

Quels sont les pays de l’espace Schengen ?

L’espace Schengen est un espace qui concerne principalement les États de l’Union européenne, mais pas que. En effet, il est également possible de compter d’autres États comme ceux de l’association européenne de libre-échange (AELE).

De ce fait, il est important de garder en tête que cet espace est composé de 26 États au total, dont 22 qui sont membre de l’UE et 4 qui sont membres de l’AELE.

Comme il est possible de le constater, ce sont 5 membres de l’Union européenne qui ne sont pas concernés par l’espace Schengen, à savoir : la Bulgarie, la Roumanie, Chypre, la Croatie et l’Irlande.

Ceci étant dit, il faut tout de même savoir que l’Irlande dispose d’un statut très particulier qui lui permet de prendre parti à certaines dispositions Schengen.

Pour ce qui est des États membres de l’AELE, il ne s’agit de nul autre que de la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein et ces États sont définis comme étant des États associés.